Les armes à poudre noire


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -49%
Table de cuisson induction – ROSIERES RPI2S0 ...
Voir le deal
204 €

 

 colonie française du brésil

Aller en bas 
AuteurMessage
lemousquetaire
cal.58
lemousquetaire

Nombre de messages : 308
Age : 42
Localisation : sarthe
Date d'inscription : 30/05/2005

colonie française du brésil Empty
MessageSujet: colonie française du brésil   colonie française du brésil EmptyMar 22 Nov - 10:07

Encore une fois nous y étions et nous avons tout perdu . A croire que la France n'a jamais sut gérer et défendre ses colonies correctement . Je ne connaissait pas cette évènement . Donc Voici un copier collé d'un article du site hérodote pour ceux qui comme moi aime l'histoire . Bonne lecture . jljl




Le rêve avorté d'une France antarctique

Le 10 novembre 1555, l'amiral français Nicolas Durant de Villegagnon (ou Villegaignon) relâche dans la baie de Guanabara, au Brésil. Il amène avec lui 600 colons.

Villegagnon s'est battu en Méditerranée contre les Barbaresques et les Turcs. Chevalier de Malte, il est fait vice-amiral de Bretagne et se convertit au protestantisme. A 45 ans, il reçoit du chef des protestants français, Gaspard de Coligny, la mission de créer une colonie en Amérique du sud. Le roi de France Henri II met une flotte de trois navires à sa disposition.

Utopie tropicale

L'amiral construit dans la magnifique baie de Guanabara des établissements baptisés Fort-Coligny et Henryville. Il projette d'en faire la capitale d'une «France antarctique».

A la différence des Portugais qui occupent d'autres parties de la côte, Villegagnon fait tout son possible pour établir des relations fraternelles avec les Indiens dans une communauté binationale.

En liaison épistolière avec le réformateur protestant Jean Calvin, il obtient de celui-ci qu'il lui envoie un navire supplémentaire de colons. Mais l'amiral, revenu à la foi catholique, ne tarde pas à se disputer avec les nouveaux-venus, d'un sectarisme à toute épreuve. Il en vient à les faire périr et s'en justifie dans une lettre à Calvin. Il ne tarde pas là-dessus à rentrer en France.

C'en est fini de l'utopie tropicale... Les Portugais, qui ont fondé dans la même baie la future capitale du Brésil colonial, Rio de Janeiro, détruisent le 20 janvier 1567 ce qui reste des établissements français.

Bien oubliée en France, l'aventure de Villegagnon a néanmoins inspiré un roman à Jean-Christophe Ruffin, Rouge Brésil
Revenir en haut Aller en bas
 
colonie française du brésil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les armes à poudre noire :: Reconstitution :: Histoire-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser