Les armes à poudre noire


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 petite histoire de coach gun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
whiplove
cal.58


Nombre de messages : 368
Age : 64
Localisation : Brumath Alsace
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: petite histoire de coach gun   Mer 23 Mai - 1:10

Il y pas mal d'années, je suis tombé sur un juxtaposé à chargement par la bouche de chez Pedersoli. Je n'étais pas super intéressé mais comme Frankonia le bradait, je me suis laissé tenter.
En fait, pendant longtemps il n'a eu que deux utilisations : tirer à blanc pendant des fêtes et le reste du temps ramasser de la poussière.
Lors d'un tir à blanc, fortement chargé, la baguette s'est délogée au premier coup et a été sectionnée au second.....pas grave vu l'utilisation.
Et puis un jour, en faisant des rangements, je tombe sur un stock inutilisé de clous de tapissier de différentes tailles. Pourquoi pas clouter une arme? C'est sur le juxta que c'est tombé, histoire de ne pas gâcher une bonne arme. Finalement j'ai trouvé ça assez réussi et historiquement correct. les juxta ont beaucoup servi dans l'Ouest, y compris dans les mains des trappeurs en complément de la carabine.
....Retour à la poussière....
Un jour germe l'idée de le raccourcir, ce qui fut fait un an plus tard. Une fois de plus le résultat me plait beaucoup et donne l'idée suivante : le tester à balle! La mesure du calibre donne du .72, donc des balles rondes calepinées de 700 devraient aller. Pas question d'acheter un moule, alors un tour chez franko où on me sort un sachet oublié de balles encore plus vieux que le fusil.
Malheureusement je n'avais plus le temps de réaliser mon projet et le tout dort plus d'un an.
Il ya 15 jours l'idée me revient et je commence à rechercher de quoi calepiner....jusqu'à ce que je pense aux calepins prélubrifiés de ma Jeager en .62. Sur le sachet il est écrit de calibre .60 à .69....ça devrait aller pour du 70.
Dimanche dernier j'emporte finalement le juxta au stand en pensant que ça risque d'être bien décevant, les Pedersoli ayant la réputation d'avoir des canons très mal réglés...enfin pas réglés du tout.
Au pas de tir j'installe une C50 à une dizaine de mètres et commence l'essai. D'abord je ne charge que le coup droit avec 60 grains de pnf1. Quelques hésitations avant de tirer, l'arme est très très légère par rapport au calibre! Finalement je lache le coup et ça secoue en effet dur. Sur la cible c'est sympa, l'impact est légèrement à droite de l'axe, donc le tube tire droit.
Essai avec le canon gauche. C'est moins bien. Il y a de la dérive vers la gauche mais ça reste raisonnable. La bonne nouvelle est que les deux canons semblent tirer à la même hauteur ce qui déjà rare sur un Pedersoli.
Le pas suivant est de passer au tir avec les deux canons chargés, mais avant il faut vérifier que la charge gauche ne bouge pas lors du tir du canon droit. Pour voir il faut charger les deux tubes mais n'amorcer que le droit....Tir et vérification à la baguette du coup gauche : rien n'a bougé!
Après répétition de l'opération pour être bien sûr, je peux enfin tirer les deux coups à la suite. Sur la cible chaque canon groupe bien, les trous se touchent. Avec un peu de contrevisée il serait possible de tirer plus loin et la prochaine fois la cible sera à 25 mètres.
Le recul est vraiment sévère mais la séance est un grand bonheur. En fait l'impression d'essayer avec succès un fusil neuf...ce qu'il est dans un sens.
Un autre projet a germé pour lui qui mettra certainement longtemps à se réaliser : aller taquiner le sanglier avec lui! Enfin attendre, il en a l'habitude.
Au fait...il me reste encore à lui refaire une baguette!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siegfried
cal.58


Nombre de messages : 203
Age : 35
Localisation : Ried central, plaine d' Alsace
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: petite histoire de coach gun   Mer 23 Mai - 22:43

c'est pas un peu léger 60grs de poudre pour un obusier de la sorte?

le seul 72 pedersoli que j'ai vu était un kodiak et il avallait beaucoup, beaucoup de poudre (avec des balles longues a compression)

dia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
whiplove
cal.58


Nombre de messages : 368
Age : 64
Localisation : Brumath Alsace
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: petite histoire de coach gun   Jeu 24 Mai - 2:34

siegfried a écrit:
c'est pas un peu léger 60grs de poudre pour un obusier de la sorte?

le seul 72 pedersoli que j'ai vu était un kodiak et il avallait beaucoup, beaucoup de poudre (avec des balles longues a compression)

dia

C'est pas le Kodiak qui est un express-donc canons rayés et beaucoup plus épais. Il s'agit du juxta destiné à tirer de la grenaille et donc des charges limitées. Mais j'ai bien l'intention de pousser progressivement la charge peut être jusqu'à 80 grains si c'est supportable. De toute façon ça restera une arme à courte portée. Pour tirer plus loin il y a mes Enfield kiff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tombstone
cal.58


Nombre de messages : 157
Age : 53
Localisation : loire
Date d'inscription : 20/08/2005

MessageSujet: coach!!   Jeu 24 Mai - 2:38

L'est beau aussi celui la!!!Je vous deteste tous!


Le jaloux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude
cal.12
cal.12


Nombre de messages : 642
Age : 31
Date d'inscription : 27/08/2004

MessageSujet: Re: petite histoire de coach gun   Jeu 24 Mai - 2:46

c'est (peut etre ?) l'avantage d'habiter près de l'allemagne, et d'une grande armurerie qui bosse dans les deux pays
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
whiplove
cal.58


Nombre de messages : 368
Age : 64
Localisation : Brumath Alsace
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: petite histoire de coach gun   Jeu 24 Mai - 3:04

Claude a écrit:
c'est (peut etre ?) l'avantage d'habiter près de l'allemagne, et d'une grande armurerie qui bosse dans les deux pays

Je crois que c'est la raison du prix bradé de l'arme. Seuls les monocoups sont en vente libre en Allemagne et Franko a du faire une boulette en mettant en stock des juxta qui nécessitent un permis. Solution : les refiler à la filiale française et les brader.
Pendant au moins 5 ans j'ai vu un berreta superposé PN traîner chez un armurier allemand...totalement invendable.
Frankonia a un bordel infâme dans ses stocks et solde régulièrement des armes dans ses magasins, surtout au siège à Ensisheim. J'ai fait quelques superbes affaires chez eux. La dernière est un mousqueton Enfield 1861 à canon Parker pour 300€.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: petite histoire de coach gun   Aujourd'hui à 17:15

Revenir en haut Aller en bas
 
petite histoire de coach gun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La petite Histoire d'un Rennes Brest Rennes en vélo couché.
» comme c'est la veillée, une petite histoire...
» Une petite histoire.
» petite histoire alsacienne!!!
» La petite histoire d"une '65 ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les armes à poudre noire :: Armes longues :: Lisse-
Sauter vers: