Les armes à poudre noire


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nouveau parmis les "1873"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zrx
cal.31


Nombre de messages : 7
Age : 42
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Un nouveau parmis les "1873"   Mar 1 Avr - 12:54

Bonjour a tous bih

J'ai récupéré hier un vieux 1873 assez rouillé que je tiens de mon grand père, en faisant quelques recherches j'ai pu voir qu'on pouvait ici trouver pas mal de passionnés de cette arme, je compte me lancer dans une restauration, pas pour tirer (je n'y crois pas des masses), mais pour au moins approcher un etat cosmetique et mecanique correct.

Le chien a été scié (heresie ! a cause d'un flic trop zélé), et il manque la baguette.

Je compte sur vous pour identifier et remettre dans le meilleur etat possible ce petit bijoux Very Happy

Quelques photos :





Les pieces sont numerotées F50028
J'ai un M et un J dans un cercle sur le coté gauche du canon
Mle 1873 sur le dessus
S1375 sur le coté droit (ce devrait pas plutot etre 1875 ???)

Le canon après un decrassage sommaire est en pas trop mauvais etat on voit bien les rayures, les alveoles du barillet sont assez marquées il a du bien servir en son temps.

Voila voila ... J'ai lu quelquepart une solution a base d'electrolyse, mais je n'ai pas retrouvé le post qui explique tout, si quelqu'un en sait plus a ce sujet je suis preneur.

Je retourne a mon polissoir et a mon WD40 ^$*ù


Dernière édition par Zrx le Mar 1 Avr - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crlp08
cal.31


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mar 1 Avr - 14:44

bonjour, ci-joint un doc pour le dérouillage électrolitique que j'avais trouvé sur le net.
J'espère que cela te sera utile. Je n'ai pas testé moi-même la méthode et un essai sur une pièce quelconque ne serait peut-être pas superflu.

Dérouillage électrolytique



A) Principe :
Réduction de l' oxyde de fer par l' hydrogène se dégageant d' une cathode dans un bain électrolytique.
Des ions H+ se dégageant de la cathode vont s' allier aux ions
O- contenus dans l' oxyde de fer Fe2O4 (la rouille de la pièce). Les ions O- se dégageant à l' autre borne oxyderont l' anode en fer

  1. Le bain électrolytique : eau (de préférence de pluie, déminéralisée ou de réfrigérateur mais pas absolument nécessaire, l' eau" du robinet " peu convenir) à laquelle on ajoute à raison de 1 bonne cuilleréeà soupe de soude caustique en cristaux (soude caustique Saint Marc en cristaux convient très bien ) par litre d' eau.
  2. La source de courant : Tout bêtement un chargeur de batterie 6 / 12 V que l' on mettra de préférence sur la position 6 Volts
  3. Le bac électrolytique : en plastique : vieille bassine, seau ménager pour armes de poing ou petites pièces (culasses , etc. ...) ; tuyau PVC de descente de gouttière de diam et longueur adaptée pour les canons avec leurs boîtiers de culasse.
    Le tuyaux PVC sera hermétiquement fermé à une extrémité par un bouchon ad hoc vissé et collé acheté chez le même fournisseur.

  4. L' anode : un morceau de vieille ferraille ou mieux un rond de " fer à béton " à qui on donnera une forme adaptée au récipient (en hélice tout autour des parois du récipient avec un bout droit dépassant au sommet pour fixation de la pince " + " du chargeur.


B) Mise en oeuvre:

  1. Préparation de la pièce à dérouiller :
    Bien la dégraisser dans tous ses recoins ! Démonter impérativement (l'electrolyse les rendra cassants !!!) tous les ressorts surtout les ressorts plats.
    Lui fixer un fil de fer (les porte-manteaux en fil des pressing sont idéaux) dont l' autre extrémité sera entortillées autour d' un bâton de bois posé en travers du bac électrolytique (seau ou tube PVC) de telle sorte que la pièce à dérouiller soit suspendue dans le bain électrolytique sans toucher l' anode ! (sinon : court-circuit !!).
    Veiller au bons contacts électriques (éventuellement dérouiller un peu à la brosse ou à la laine d' acier)

  2. Installation :
    brancher le chargeur de batterie sur la position 6 V de préférence car plus l' action est lente plus le résultat est meilleur et installer les pinces
    Attention : la pince + est à brancher sur l' anode en vieille ferraille ou fer à béton
    La pince - est à brancher sur le tortillon du fil suspendant la pièce à dérouiller qui devient alors la cathode
    SE TROMPER DE SENS SERAIT DRAMATIQUE !
    Il en résulterait évidemment un résultat inverse de celui recherché soit le débrouillage de la vieille ferraille et
    l' oxydation supplémentaire de la pièce à dérouiller !!
    A ce moment un voit apparaître au bout de quelques minutes des bulles se développer autour des deux électrodes (pièce à dérouiller = bulle d' hydrogène, vieille ferraille = bulles d' oxygène )

  3. Durée :
    ... un certain temps !! Une nuit est généralement suffisante mais on peut oublier le travail 24 à 48 heures sans aucun problème.
    Travailler de préférence dans un local aéré et ventilé (laisser la fenêtre de la cuisine entrebâillée oblige à monter la garde pour les cambrioleurs)

  4. La sortie de bain :
    Débrancher tout, sortir la pièce qui alors est couverte d' une sorte de boue noirâtre qu' il faut immédiatement enlever à la brosse fine. Tout l' oxyde est ramolli et peut s' enlever sans problème, les vis récalcitrantes s' enlèveront sans problèmes. Si besoin recommencer l' opération pour aller encore plus en profondeur.

  5. Conseils :
    de temps en temps, filtrer le bain électrolytique, nettoyer la cuve et brosser l' anode



Ce procédé a été utilisé dans notre domaine de prédilection à très grande échelle en ANGLETERRE après 1945 pour récupérer les tonnes d' armes entreposées pour le débarquement ou récupérées et qui commençaient à rouiller (vu leur climat).
Je précise que c' est absolument sans danger pour les pièces à condition de ne pas se tromper de sens. Son seul inconvénient est d' altérer les bronzages (qui ne sont qu 'une forme ... d' oxydation !).
Les dérouillages à l' acide sont tout simplement une hérésie et ne devraient jamais être utilisés par les amateurs que nous sommes.


Si on laisse trop longtemps une pièce dans le bain en action d' électrolyse on peut obtenir une sorte de " bronzage " gris tel qu' on les trouve sur certaines armes de chasse. Ce procédé est d' ailleurs effectivement employé pour des opérations de bronzage particuliers.

Bonne chance et que ceci permette de sauver une arme sans la détériorer !

J. DEJONCKHEERE (membre des Arquebusiers de France )

Email : jdejonckheere@wanadoo.fr
Imprimer cette page
<< Retour aux documents de calligari.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zrx
cal.31


Nombre de messages : 7
Age : 42
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mar 1 Avr - 15:25

ha merde je venais de le passer entierement au wd40 quel con be

merci pour ton lien, je vais voir de degraisser tout ca et faire un test sur le barillet pour commencer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adada
cal.58


Nombre de messages : 201
Age : 56
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mar 1 Avr - 18:43

Moi, il ne me parait pas trop rouillé, peut etre qu'un repolissage suffirait à le rendre plus net.

L'électrolyse comme l'acide d'ailleurs enléve bien la rouille, mais fait des vilains creux comme le microbillage aux endroits bouffés en creux, et pour rattraper cela , macache.


Dernière édition par adada le Mar 1 Avr - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luis perenna
cal.58


Nombre de messages : 373
Age : 59
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/08/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mar 1 Avr - 19:30

Pour le percuteur coupé:

- trouver un autre chien dans une bourse

- Reformer un cône en métal dur et le souder sur le chien

C'est donc tout à fait réparable.

Bon courage et merci de sauver ce témoin du passé cou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zrx
cal.31


Nombre de messages : 7
Age : 42
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mar 1 Avr - 21:34

bon, je l'ai deja tout demonté, tenté quelques nettoyages au dremel + tampon polisseur, ca part pas des masses

pour les pieces manquantes j'ai contacté le CFA on verra bien Wink

en fait il est ptete pas si abimé que ca, l'interieur est propre, mais ya un peu de jeu au niveau du barillet
(je suis jaloux des splendides specimens en etat neuf que j'ai pu voir ici ! fu )

qu'est ce que vous apellez l'entrefer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luis perenna
cal.58


Nombre de messages : 373
Age : 59
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/08/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mar 1 Avr - 22:36

Entrefer-=Espace entre canon et face avant du barillet.

Pour le jeu au barillet, voir tuto "Reproduire une barrette de Chamelot-Delvigne".

Pour bien enlever les piqures, j'utilise du papier à carrosserie mouillé au Belgum alu. Attention à ne pas enlever les marquages et bien respecter les angles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zrx
cal.31


Nombre de messages : 7
Age : 42
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mer 2 Avr - 14:32

ayé tout démonté !



bon, au 400 ca donnais pas terrible, je tente donc l'electrolyse, le barrilet pour commencer :



Le matos :
-un plat a gratin
-un transfo de CB 12v 9A
-un bout de fer trouvé dans le jardin
-une lichette de debouche chiotte a base de soude et beaucoup d'eau ^^

ca bulle direct, reste a voir l'evolution pour avoir une idée de la durée de l'operation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeppesen
cal.12
cal.12


Nombre de messages : 691
Localisation : Haut de Seine
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mer 2 Avr - 15:55

intéressant.

voilà une technique (l'électrolyse) qui parait difficile à utiliser au 1er abord, mais qui finalement semble tout à fait accessible

ton "transfo CB", c'est, je suppose, un "chargeur de batterie de voiture " ?

vivement la suite...; idio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zrx
cal.31


Nombre de messages : 7
Age : 42
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mer 2 Avr - 16:28

non c'est un gros transfo qui ballance pas mal d'amperes (9 c'est bcp), qui date de l'epoque ou je faisait de la cibie Very Happy

genre celui la :



hé ouais il n'y a pas toujours eu le net pour papoter ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charleville
cal.58


Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mer 2 Avr - 17:06

top ton truc, ça va faire un bon tuto !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barman
cal.58


Nombre de messages : 170
Age : 35
Localisation : Yvelines (78)
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mer 2 Avr - 17:09

Vraiment cool ce sauvetage de 1873!youp
Avec un peu de boulot tu devrais pouvoir le remettre en état de tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zrx
cal.31


Nombre de messages : 7
Age : 42
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mer 2 Avr - 17:41

ca je sais pas encore, alors bilan de la petite electrolyse : j'ai grillé mon alim, pourtant j'ai pas eu de court jus, dommage

le resultat :



peu probant je trouve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph Rab
cal.12
cal.12


Nombre de messages : 1109
Age : 52
Localisation : e Breizh, 22
Date d'inscription : 07/12/2004

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mer 2 Avr - 18:22

Bonjour,
ça, c'était à prévoir: une alimentation régulée ça n'est pas un chargeur de batterie et ce que le transfo ou les diodes supportent sur un chargeur, les balasts d'une alim ne vont pas l'encaiser, surtout sur les alims CB qui sont généralement de qualité très médiocre. En plus ça n'est pas très bon à ce que j'ai entendu d'utiliser autant que 13.8v régulés pour l'électrolyse, c'est bien trop violent be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zrx
cal.31


Nombre de messages : 7
Age : 42
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mer 2 Avr - 19:00

enfin pas trop grave, c'est un boulot sur le long terme !

en attendant, j'ai besoin de vos lumieres pour l'identification ^^

Recapitulatif des gravures du corps principal :

-Dessus du canon Mle 1873
-Gauche : M J chacuns dans un cercle
-Droite : S1875
-Dessous : un E avec une couronne au dessus et un gros point dessous (que l'on retrouve aussi sur le barillet), et un 70 dans l'autre sens pres de l'axe de barillet
-Un petit 50 pres du systeme de recharge
-2 poincons tout petits dans un ecusson, un J et un G (peu lisible) près du systeme de deverouillage de l'axe de barillet
-quelques chiffres de ci de la sur l'interieur de la poignée

Si des experts passent par la je suis tout ouie ??


Dernière édition par Zrx le Mer 2 Avr - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barman
cal.58


Nombre de messages : 170
Age : 35
Localisation : Yvelines (78)
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Mer 2 Avr - 19:10

Sans être expert, on peut déjà dire que ce revolver a été fabriqué en 1875, selon la date figurant sur le côté droit du canon. Donc cette arme a 133 ans!

Le E avec une couronne au dessus est le poinçon d'épreuve, certifiant que l'arme a bien passé les tests pour le tir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeppesen
cal.12
cal.12


Nombre de messages : 691
Localisation : Haut de Seine
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Jeu 3 Avr - 0:08

déjà quelques élèments :

S1875 : S pour St-Etienne (lieu de fabrication) et 1875 la date de fabrication

le "M" dans un cercle est le poinçon de controle du Colonel Maignien

le "J" dans un cercle donne la provenance de l'acier : fournisseur aciérerie de Jeumont.

le J et le G sont sans doute des marques de poinçon de controleurs.

le "E" couronné est la marque finale du banc d'épreuve.

pour les chiffres ""50" et "70", je ne vois pas ce que c'est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nylon66
cal.31


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Jeu 3 Avr - 2:54

Tiens, ça me rappelle que sur mon 1873, il y a aussi un petit chiffre à côté de la portière de chargement. De mémoire, je crois que c'est un 43.
Ca m"intrigue, parce que c'est le seul marquage que je n'ai trouvé expliqué nul part... ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jfp
cal.31


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Jeu 3 Avr - 11:06

pour les petits chiffre ce ne serait pas les deux derniers chiffres du numero de serie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeppesen
cal.12
cal.12


Nombre de messages : 691
Localisation : Haut de Seine
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Jeu 3 Avr - 14:55

je ne crois pas :

la plupart des pièces mobiles sont marquées, effectivement, avec la fin du numéro de série (et la "lettre" du début)

mais là, le marquage semble être sur la carcasse elle-même, si j'ai bien compris;

on retrouve également le numéro des chambres du barillet (de 1 à 6) sur l'arrière de celui-ci

il va falloir que je rejette un coup d'oeil sur le mien, pendant que j'y suis, quand j'aurai le temps d'ouvrir le coffre dia )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luis perenna
cal.58


Nombre de messages : 373
Age : 59
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/08/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Jeu 3 Avr - 19:51

Jeppesen a écrit:


on retrouve également le numéro des chambres du barillet (de 1 à 6) sur l'arrière de celui-ci

????? y'aurait pas confusion avec une autre arme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeppesen
cal.12
cal.12


Nombre de messages : 691
Localisation : Haut de Seine
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Ven 4 Avr - 1:22

si, t'as raison....

avec son petit frère, le 1892 dia , il me semble

je me suis laissé emporté par l'élan lyrique be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau parmis les "1873"   Aujourd'hui à 5:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau parmis les "1873"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salut à tous, je suis nouveau parmis vous...
» un petit nouveau parmis nous
» Nouveau "Driver" 1971 Buick
» "Balade" avec le nouveau Z1000
» nouveau , "pepito"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les armes à poudre noire :: Armes de poing :: Cartouche-
Sauter vers: