Les armes à poudre noire


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Test plastiline avec un long rifle cal.45

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Test plastiline avec un long rifle cal.45   Dim 3 Fév - 16:19

Conditions de tir:

-squirel percussion pedersoli cal.45
- 6g de mousquet ( charge retenue comme étant proche de celle utilisée à l'époque, ainsi que la qualité de poudre)
-balle calepinée de .445 de 8.4g
-pas de semoule
-distance de tir: environ 10m
- vitesse d'impact moyenne estimée 600m/s ( le chrono du club est HS)

https://i.servimg.com/u/f10/11/04/46/54/beautd10.jpg
https://i.servimg.com/u/f10/11/04/46/54/beautd11.jpg
https://i.servimg.com/u/f10/11/04/46/54/beautd12.jpg
https://i.servimg.com/u/f10/11/04/46/54/beautd13.jpg

https://i.servimg.com/u/f10/11/04/46/54/beautd14.jpg
https://i.servimg.com/u/f10/11/04/46/54/beautd15.jpg
https://i.servimg.com/u/f10/11/04/46/54/beautd16.jpg
https://i.servimg.com/u/f10/11/04/46/54/beautd17.jpg

-La balle n'a pas été retrouvée.
-La cavitation se présente sous la forme approximative d'une sphère d'environ 20cm.
-Ce qui donne à penser que ce chargement pourra convenir à un gibier moyen mais sera moins efficace sur un animal de grande taille compte tenu de la faible pénétration.
-Mais à moins de baisser la charge, il est à mon avis peu intéressant d'utiliser ce chargement sur un animal de la taille d'un chevreuil à faible distance.


_____________________




Voici ce que donne le calculateur balistique en ma possession pour un réglage à 100m (110 yds) un CB 0.1 et un poids de balle à 140gr.

La chute de vitesse est, comme vous pouvez le constater, désastreuse. l'energie est divisée par 2 à 70m (77 yds).

On peut estimer la DRO à 120m mais; si la trajectoire est plate, l'énergie n'est plus au rendez-vous.



_____________________
_____________________réponse de luc

Etant moi même chasseur de grand gibier dans ma région je crois tout à fait au pouvoir vulnérant des gros calibres lents et surtout de la balle en plomb pur. Je dis lent parceque 600 mètres seconde demeure une vitesse faible par rapport aux calibres actuellement utilisés qui sont d'ailleurs souvent trop puissants. Si les projectiles PN, du fait de leur vitesse, sont loins de l'energie développée par une cartouche de carabine de chasse moderne, les particularités du plomb compensent largement cette faiblesse. Les chasseurs américains ont fait de nombreuses recherches sur le sujet et on constaté que rien ne champignonne aussi bien que le plomb pur, pas même les super projectiles à déformation programmée. De plus le plomb pur ne se désagrège pas, les balles retrouvées ont en moyenne 98% de leur poids d'origine. Donc on allie déformation et pénétration maximales. Pour atteindre les mêmes résultats avec un projectile blindé, il faut recourrir à une tête souvent garnie de plastique ou aluminium, deux types de plombs différents, un ceinturage et une enveloppe prédécoupée.

Du fait de la vitesse plus faible, il faut par contre très vite monter en calibre sur les armes PN pour avoir une énergie suffisante. En particulier avec la balle ronde dont la densité de section est trop faible pour une bonne conservation de la vitesse. Par contre, vu son poids qui lui permet de meilleures accélérations, elle peut atteindre, à courte distance, une puissance souvent supérieure aux cylindro ogivales.

Il faut se méfier des essais dans la plastiline. Pendant de nombreuses années ce genre de tests à fait porter au pinacle des munitions (modernes) qui sur le terrain se sont montrées décevantes. La plastiline enregeristre le moment de dilatation maximale de la cible mais ne tient pas compte de l'élasticité des tissus. De plus sa structure est loin d'être aussi proche des tissus musculaire que l'on pensait.

Aux Etats Unis où la chasse à la poudre noire est répandue, le 45 est très peu utilisé. Trop destructeur pour le petit gibier, il est trop faible pour le grand et même généralement interdit en balle ronde, pour éviter un trop grand nombre d'animaux blessés. Le calibre roi en balle ronde pour le grand gibier est le 54 qui semble être le meilleur compromis entre pénétration et taille du canal permanent de plaie. La distance de tir préconisée n'excède cenpendant pas 150 yards..mais un bon chasseur doit savoir s'approcher non?

Vu la mentalité des chasseurs locaux pour lesquels tout ce qui ne s'appelle pas Mauser est suspect, j'ai renoncé à chasser à la PN....en fait pas tout à fait. Me souvenant du principe des vieux chasseurs de bison qui préféraient tirer dans leurs Sharps du plomb pur plus vulnérant que du plomb durci plus précis, j'ai confectionné des 45/70 PN à balle de 340 grains coulées. Un jour, lors d'une battue, posté tout seul dans une clairière, j'ai laissé ma Blazer pour sortir ma Winch (copie browning) 1886. Un chevreuil a fait les frais de mon essai. touché en fuite, à 10 mètres, derrière les côtes, la balle est ressortie par le milieu du poitrail. Foudroyé! Lorsque j'ai vidé l'animal, j'ai constaté que les poumons étaient gravement touchés, les artères menant au coeur déchiquetées.
Le chevreuil est un animal fragile, mais les dégats occasionnés parlent d'eux mêmes.
Mon rêve? un affut avec ma mortimer silex en 54. Bon c'est pas gagné ça, maudits chasseurs!




_________________
_________________réponse de marco


voilà ce que j'ai dégoté au sujet de la plastiline

"Une plasticine est composée typiquement

* de kaolin en majeure partie et, assez curieusement, d'une bonne quantité de soufre parfois mêlé de pigment

* d'un corps gras :

* le suif dans le cas de la Plastiline ® originale

* un mélange de lanoline et/ou d'huile de palme et/ou de glycérine.

Ajouter un corps gras ou plus particulièrement de la glycérine (qui n'est pas exactement un corps gras) permet d'assouplir une plasticine.



Ces pâtes ne durcissent pas car leurs constituants sont saturés. Pour cette raison, les plasticines sont particulièrement appréciées par certains professionnels de l'image animée. Ceux-ci leur reprochent cependant de ramollir sous la chaleur des spots.

Effectivement, la Plastiline ® notamment a été conçue pour être amollie, voire liquéfiée sous l'effet de la chaleur afin de permettre un travail préliminaire de mise en forme plus aisé. Elle est ensuite travaillée à l'état totalement solide : elle est assez dure et autorise des travaux précis.

Elle peut être moulée à l'aide de produits au silicone (cliquer ici) autorisant notamment le coulage de résines et d'autres produits plus traditionnels."

c'est à cette adresse là

http://www.dotapea.com/patesamodeler.htm#plasticines

cordialement


_______________
_______________réponse de marco

après quelques recherches voici encore de la plastiline

http://mannequinsensilicone.monsite.wanadoo.fr/page4.html

La plastiline est une pâte à modeler extra-fine qui ne sèche pas. Elle va permettre de créer un muret pour séparer les 2 parties du moule (la face antérieure et la face postérieure du mannequin).
Utiliser de la Plastiline N°50 (10 kg pour un modèle adulte, 5 kg pour un modèle enfant). Le numéro de la plastiline (50, 55, etc.) correspond à la dureté. Une plastiline plus dure aurait du mal à adhérer sur le mannequin, une plastiline plus souple aurait tendance à se déformer et à trop coller sur le mannequin. La couleur de la plastiline importe peu. Se vend par 1kg et 5kg.
- Tracer au crayon à papier le plan de joint, c’est à dire l’endroit de séparation des 2 parties du moule. Il s’agit de séparer la face antérieure de la face postérieure. Il faut passer sur les arrêtes des oreilles.
- Ramollir la plastiline en la malaxant. Poser un muret de 4 à 5 cm de hauteur le long du plan de joint. Bien appuyer pour faire adhérer.
- Pour les mains, appliquer une plaque de plastiline sur toute la surface du dos de la main.
- Retirer les contre-dépouilles et les reliefs trop saillants à l’aide des ébauchoirs
- Créer des goujons de centrage à l’aide d’un ébauchoir en bois à bout en forme de boule. Des goujons de centrage sont des reliefs permettant aux 2 pièces du moule de se repositionner bien en face quand on referme le moule. Veiller à ne pas dépasser une demie sphère pour l’empreinte des goujons, sinon cela va créer des contre-dépouilles.
- Etablir la finesse du joint à l’aide d’un ébauchoir en bois à bout angulaire. Au final, le joint de séparation des 2 faces du moule laissera inévitablement une trace sur le mannequin. La finesse de cette trace dépend en partie de l’application donnée au muret en plastiline.
- Eviter de travailler par fortes chaleurs, la plastiline tient mal.
- La pâte à modeler "Industrie" de Pascal Rosier peut remplacer la plastiline.
Revenir en haut Aller en bas
 
Test plastiline avec un long rifle cal.45
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» p90 neuf avec accessoires VENDU
» scoop nouvel iveco nez long xxl !
» recherche un bois dure pour jouer avec picot long
» Renards à la 22LR, est-ce possible???
» Interdiction des picots Neubauer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les armes à poudre noire :: Documentation :: Archives-
Sauter vers: